Analyser avant de planter

Le secret d'un beau jardin c'est avant tout d'avoir une bonne terre , c'est grâce à elle que vos plantes pourront s'épanouir car elles auront tout les nutriments nécessaires à leur croissance . 

Plusieurs astuces existent pour  savoir si votre terre est bonne et comment rectifier une terre carencée ou l'adapter à vos plantes  et obtenir un jardin harmonieux...

Quelle est la nature de votre sol ?

Le sol provient de la dégradation de la roche mère sous l'influence de divers phénomènes physiques, chimiques et biologiques. Le sol de jardin se compose de sable, d'argile, de calcaire en différentes proportions. Ces éléments donnent à la terre ses propriétés de rétention d'eau.

- Le sable , particule minérale la plus grosse il permet à l'eau de pénétrer facilement dans la terre. Il dicte ce que l'on appelle le drainage : plus la terre en contient , plus elle draine bien.

Si votre terre draine beaucoup, l'eau pénétrera rapidement mais partira en profondeur également très rapidement ce que l'on appelle le lessivage . 

l'eau est le facteur indispensable au développement des plantes et c'est grâce à elle que les minéraux pénètrent par les racines. Si l'eau ne fait que passer , la terre sèche très vite et la plante aura beaucoup de mal à survivre si elle ne reçoit pas un arrosage régulier.En revanche, il n'y aura pas de risque de pourrissement de la masse racinaire car l'eau ne sera pas stagnante notamment en hiver . 

Votre préoccupation principale sera de garder vos plants assez arrosés pendant la saison chaude. 

D'une manière générale, les plantes médicinales produisant beaucoup de bois tels que thym, romarin, lavande et les plantes du désert apprécient ces terres bien drainantes .


- L'argile est la plus petite particule minérale présente dans la terre, on ne peut pas la voir à l'oeil nu ; elle laisse l'eau et l'air passer très difficilement car elle se compacte très facilement. Si vous mouillez une terre argileuse et que vous pouvez en la pressant dans vos mains , en faire un boudin puis un cercle sans que celle-ci ne se casse comme avec de l'argile de poterie c'est que votre terre est très argileuse . Elle aura tendance à avoir des flaques après arrosage et en séchant elle se crevasse au niveau de la croûte de surface . 

Un sol riche en argile ne draine pas bien et augmente les risque de pourriture du système racinaire mais certaines plantes comme la valériane aime avoir les pieds dans l'humidité à certains moments  de l'année, tout est une question d'équilibre. 


- Le limon, de taille intermédiaire entre le sable et l'argile, ne peut pas être observé à l'oeil nu . Il est facilement transporté par les vents forts et contribue à l'érosion des sols. Il est très malléable dans les mains comme de l'argile mais ne colle pas.

Le limon a des propriétés de drainage entre le sable et l'argile. Elle se travaille très bien humide mais crée une croûte en surface après une forte pluie, lorsqu'elle sèche, ce que l'on appelle croûte de battance, cette fine croûte doit être travaillée régulièrement ou paillée si l'on ne veut pas que les racines des végétaux souffrent par cassure.


- Les composants organiques complètent la composition de votre terre, nés de la décomposition de matières et d'êtres vivants. Ces composants vont nourrir la terre et les plantes qui s'y trouvent . Plus votre terre sera d'un brun foncé voire noire et grumeleuse , plus elle sera riche en matière organique, se travaillant très facilement et gardant bien l'humidité . 

Le loam, terre idéale...

Le loam est un mélange équilibré de sable, limon et argile soit

40% sable

40% limon

20% argile

"Le loam est idéal pour l'agriculture car il est à la fois drainant et conserve bien l'humidité. Il contient  généralement plus de nutriments que les sols sablonneux. De texture plastique lorsqu'il est humide, il est facile à travailler."


Comment savoir si votre terre ressemble à du loam ou qu'elle contient soit trop de sable soit trop d'argile? 

Pour bien déterminer les caractéristiques de votre sol, différentes méthodes sont possibles: observer les végétaux qui poussent spontanément, reconnaître le sol par l'aspect et le touché ou faire analyser votre sol...

Observer les végétaux qui poussent spontanément 

Sol argileux Pissenlit, pâquerettes, liseron, charmes, hêtres, chênes
Sol sableux Mouron, peuplier, pins maritimes, châtaigniers
 Sol calcaire  Coquelicots, chardons, moutarde sauvage, trèfle blanc, sureaux, noisetier, noyers
Sol humifère Fougères, orties, boutons d'or, bruyère, genêt, joncs 

Analyser par l'aspect et le toucher

Prélevez une boulette de terre dans vos et malaxez :

  • Si la terre s'agglomère et ressemble à une boule de glaise, votre sol est sans doute argileux
  • Si vous avez du mal à former une boule et si la terre s'effrite entre les doigts, votre sol est sableux
  • Si la terre est de couleur claire, voire blanchâtre, votre sol est probablement calcaire
  • Si la terre est de couleur foncée, tirant sur le noir , et si la boule se forme assez bien mais éclate lorsqu'on la laisse tomber , vous avez probablement à faire à une terre humifère . 

Faire analyser votre sol par une jardinerie

Une analyse complète de votre sol peut être facilement effectuée par l'intermédiaire d'une jardinerie

Pour ce faire, mélangez plusieurs échantillons de terre prélevés à petite profondeur à différents endroits de votre jardin et confiez le mélange obtenu à la jardinerie : elle se chargera de le faire analyser par un laboratoire et vous connaîtrez la composition exacte de votre sol. 

Le test du bocal

Une manière simple et peu coûteuse de faire sa propre analyse de sol...

Prenez un bocal de 1 l, remplissez le de 2/3 d'eau . 

Prenez un échantillon de terre et tamisez-le. 

Ajoutez la terre dans le bocal de telle manière à ce que l'eau atteigne le haut du bocal.

Fermez, secouez et laissez reposer . 


Le sable étant l'élément le plus lourd, il va se déposer rapidement au fond du bocal ( dans les 5 minutes( 

Notez le niveau de sable à l'aide d'un marqueur. 

Attendez encore 1 heure et vous verrez que toute la terre s'est déposée : le sable, ensuite le limon et l'argile sur le haut du bocal.

Lorsque vous avez calculé grossièrement le pourcentage de sable, limon et argile suivant vos résultats du bocal , référez -vous au triangle ci-dessous et posez vos pourcentages en fonction du schéma : ceci vous donnera la dénomination de votre sol et ainsi trouver les plans adaptés à votre terre en demandant à votre producteur et en jardinereou appliquer les bonnes corrections. 

Acidité et pH

Il est nécessaire parfois de faire analyser le pH de votre terre, si vous constatez des problèmes à faire pousser vos plantes . Vous pouvez acheter un kit de test en jardinerie.

 Prélevez des échantillons de terre sur plusieurs endroits .

Mélanger vos échantillons à de l'eau et une poudre présente dans le kit

La couleur qui en résulte vous dira si votre terre est acide (pH inférieur à 7 ) , neutre ou alcaline ( pH supérieur à 7)

  • Si votre pH est neutre ou légèrement acide ou alcalin, rien à changer
  • Si votre sol est trop acide, rajoutez de la chaux
  • Si votre sol est trop basique ou alcalin, ajoutez du souffre

Les corrections pour équilibrer votre sol

Une fois l'analyse finie , vous pouvez prendre des mesures simples pour corriger votre sol.

La correction peux se faire de façon globale ou localisée autour du trou de plantation ou  dans une rangée.

 

Si votre sol est trop sableux : rajoutez de la matière organique, compost et fumier composté. La matière organique apportant une structure spongieuse, va davantage retenir l'eau et freiner ainsi le drainage. De plus , cette matière va nourrir votre sol. 

Il faut en général plusieurs années pour changer la structure d'un sol. Travaillez localement, en préparant votre trou ( environs 40 cm de diamètre par plan ), apportez plusieurs poignées de composte de cuisine et fumier et mélangez à la terre à l'aide d'une bêche et plantez . 

 

l'année suivante , paillez avec de la matière organique que vous enfouirez sur 20 cm et la pluie et arrosages se chargeront de transformer cette matière en éléments assimilables par les plantes.

 

Si votre sol est trop argileux : Rajoutez de la matière organique et du sable et mélangez grossièrement avant plantation, ce qui permettra à l'eau de circuler et à la terre de respirer . Répétez l'opération chaque année.

 

Vous avez d'autres techniques  pour avoir un beau jardin ? Partagez vos trucs et astuces  dans les commentaires en bas de cette page....merci :)

 

                                                                                                                                               Valérie Stoll, EDH 2015

 

Vous êtes novice dans la culture des plantes médicinales et leurs usages... abonnez-vous à l'Ecole des Herbes et devenez l'herboriste de la maison ! 

 

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Quoi de neuf ?

Formations 

Modules complets

 

Soigner ses proches avec les plantes.

 

Les plantes au féminin

 

Devenir herbaliste

 

Devenir naturopathe

 

Devenir conseiller en produits phytothérapeutiques 

 

Stages 2018

 Le Kit de l'Herboriste



Formation plantes médicinales Bretagne

©Ecole des Herbes/Les jardins de Koantiz, tous droits réservés 2018,   

contact@ecoledesherbes.org                                                                                

Tel: 09 51 52 02 73