Angine blanche ou rouge ?

Mal de gorge, difficulté à déglutir, ganglions enflammés dans le cou, perte d'appétit, Voici l'angine qui pointe le bout de son nez ! oui, mais laquelle ?  

L'angine se caractérise par une inflammation du pharynx avec une rougeur diffuse, prédominante au niveau des amygdales . Elle est souvent d'origine virale.

Comme vous vous en doutez, une angine rouge ne va pas demander les mêmes soins qu'une angine blanche : l'une va être apaisée tandis que l'autre demandera un traitement plus conséquent aux antibiotiques  .

 

C'est une angine rouge si :

  • La gorge est rouge avec une infection plus marquée au niveau de l'amygdale.
  • L'angine peut être virale ou microbienne.

C'est une angine blanche si :

  • Elle s'accompagne de points blancs sur la surface de l'amygdale, voire d'une membrane blanchâtre. Dans ce cas, l'angine est souvent due à une infection dentaire (dent cariée non soignée par exemple).
  • Elle s'accompagne d'une fièvre élevée.
  • Il y a la présence de ganglions sous l'angle de la mâchoire.

Dans tous les cas, il est important de savoir s'il s'agit d'une angine à streptocoque ou non, car toutes les angines microbiennes ne le sont pas. Il peut aussi s'agir d'une angine staphylococcique.

 

Qu'est-ce qui fait soupçonner une angine à streptocoque ?

Cliniquement, il y a des symptômes typiques :

  • La gorge est de couleur rouge carmin.
  • La fièvre est très élevée : elle atteint 40 °C.
  • La langue est dépapillée, de couleur framboise.
  • Il y a souvent des vomissements.

L'angine à streptocoque peut donner des complications générales : septicémie, atteinte cardiaque ou rénale, d'où l'importance de bien la diagnostiquer au près de votre généraliste ou pharmacien ( il a la possibilité de faire un test  afin de diagnostiquer et de diriger sur des soins adéquates ) . Si votre angine est d'origine virale ou microbienne non avancée ( juste une gorge rouge) vous pouvez vous diriger vers un accompagnement  des  plantes sans risques de complications. 

 

 

Résorber  une angine avec les plantes

PHYTOTHERAPIE 

Les feuilles de Ronce, Aigremoine, Fraisier, Thym, Noyer , Plantain 

sont souveraines en gargarisme car elles sont astringentes et donc resserrent les tissus et diminuent les sécrétions des muqueuses : En salivant moins, on déglutit moins et on souffre moins .

  • En décoction : 1 cuillère à soupe de plante dans 25 cl d'eau froide, faire bouillir 5 minutes, retirer du feu, couvrir et laisser infuser 10 mn . Filtrer et gargariser à volonté dans la journée .

Les feuilles de Thym, Hysope, Guimauve, les racines de Réglisse et les baies de Genièvre vont stimuler l'appétit, atténuer les douleurs et fièvre potentielle, lutter contre l'infection. 

  • En décoction : 4 cuillères à soupe de plante pour 1 litre d'eau froide. Faire bouillir eau et plantes durant 5 minutes, retirer du feu , couvrir et laisser infuser 10 mn . Filtrer et boire très chaud tout au long de la journée 

GEMMOTHERAPIE

Les bourgeons de Ronce et d'Eglantier sont des stimulants immunitaires de la zone ORL et apporteront du confort pour les voies aériennes hautes. 

  • Gouttes : macérat de bourgeons mère , 5 de chaque dans un verre d'eau le matin et à 15 heure, entre les repas ( 20 mn au minimum avant ) .

Les teintures mère d'Héchinacée et de Réglisse pour leur vertus immunostimulantes  et antivirales.

  • Une cuillère à café du mélange dans un grand verre d'eau le matin, midi et soir , hors des repas . 

Contre-indication : Pas de réglisse chez la femme enceinte et allaitante ni chez l'enfant, en cas d'hypertension, insuffisance rénale, manque de potassium, en cas de traitement à la digitaline et dérivé, contraceptifs oraux et laxatifs . 

Pas d'Echincée en cas de maladie auto-immune si prise au long cours, maladie systémique progressive, allergie aux Astéracées, en cas d'hémophilie, traitement anticoagulant, 3 jours avant une opération chirurgicale . 

AROMATHERAPIE

l'Huile essentielle d'Arbre à thé : antibactérienne et antivirale 

  • A avaler : 2 gouttes dans une cuillère à café de miel ( de thym idéalement ) 3 à 5 fois par jour selon la durée des symptômes . 

Contre-indication: Ne pas utiliser d'HE d'Arbre à thé pendant le premier trimestre de grossesse et l'allaitement .

 

L'Huile essentielle de Pin sylvestre ou l'essence de Citron : stimulant général et antiseptique aérienne. 

  • A diffuser : dans la pièce à raison de 1 goutte par mètre carré                                                                               ( 20 gouttes pour une pièce de 20 m²) dans un diffuseur électrique, 15 minutes par heure, à volonté dans la journée .  

 

 

PHYTOENERGETIQUE

Les amygdales enflammées, souvent responsables des maux de gorge, sont liées à l'énergie des reins, et l'hiver étant lié à l'élément eau et aux reins, on va leur apporter un soutien  avec des infusions ou teintures mère d'Achillée, Fenouil , Châtaigner, Olivier , Ail sauvage et Clous de Girofle .

  • A infuser : 4 cuillères à soupe de plantes pour 1 litre d'eau, durant 10 mn et filtrer . Boire une tasse le matin à jeun et le soir au coucher et à déguster à petites gorgées ( dégustation énergétique ) sur 2 voire 3 jours ( l'infusion se conserve 24 h au frais et peut être réchauffée au besoin . Renouvelez sa prise durant toute la saison d'hiver . 
  • Gouttes : Mélangez les différentes teintures dans un même flacon à part égale et étiquettez le flacon obtenu " Yin du Rein". Prenez 20 gouttes le matin à jeun et 20 gouttes le soir au couché durant toute la saison d'hiver si nécessaire .

 

En énergétique, la gorge est le siège du Chakra dit " de la gorge". Ce centre énergétique est celui de l'expression de soi, de la façon dont nous nous positionnons par rapport au monde extérieur. Il représente notre capacité à reconnaître et à exprimer ce que nous sommes et à recevoir ce qui peut nous enrichir, nous nourrir, nous faire grandir . C'est enfin le siège de notre potentiel d'expression de la créativité .

Les maux de gorge sont ceux de l'expression " qu'est-ce que j'ai en travers de la gorge " ou de l'acceptation " qu'est-ce que je n'arrive pas à avaler " , ils sont le signe de notre difficulté à exprimer ce que nous pensons ou ressentons , souvent par peur des conséquences de cette expression. 

                                                     

 

                                                                                                                                                                                                  Valérie Stoll , EDH 2016

 

 

Sources :

Lerningherbs, herbmentor

Ma bible des secrets d'herboristes , Michel Pierre 

Dr Jean-Loup Dervaux, ORL

Michel Odoul, Dis-moi où tu as mal, je te dirai pourquoi 

Photos : 

http://mbafreedom.tumblr.com/post/121112160544/les-angines-rouges

Valérie Stoll

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Quoi de neuf ?

Formations 

Modules complets

 

Soigner ses proches avec les plantes.

 

Les plantes au féminin

 

Devenir herbaliste

 

Devenir naturopathe

 

Devenir conseiller en produits phytothérapeutiques 

 

Stages 2018

 Le Kit de l'Herboriste



Formation plantes médicinales Bretagne

©Ecole des Herbes/Les jardins de Koantiz, tous droits réservés 2018,   

contact@ecoledesherbes.org                                                                                

Tel: 09 51 52 02 73