Baume apaisant au mouron des oiseaux 

Stellaria média, le vrai nom du mouron des oiseaux,  est souvent l' une des premières herbes qui pousse au printemps et pour nous gâter, elle est présente sur tout le territoire .

Le mouron est si délicieux et nutritif, que la plupart des gens ne le regarde que comme une plante sauvages comestibles. En fait, beaucoup de fermes commencent à l' inclure dans leurs mélanges de salades. On m'a même servi du mouron au restaurant une fois.

Cependant, le mouron est beaucoup plus qu'une simple plante sauvage comestible.

Saviez-vous  que le mouron a des propriétés curatives puissantes?

La liste est longue des façons d'utiliser le mouron sous forme de remède, mais l'une des meilleures façons de l'utiliser est pour apaiser et hydrater .

 

Vous avez une affection de la peau  ou des démangeaisons suite à  une éruption cutanée? utilisez un collyre de mouron ou un cataplasme, consommez- le  en interne pour apporter un soulagement global .

 

Vos poumons vous brûlent et sont irrités et vous avez une toux sèche? Essayez une teinture ou du thé de mouron pour humidifier et apaiser les poumons.

 

Vous voulez une nourriture verte nourrissante qui prend quelques secondes pour la récolte et qui en plus à un goût délicieux? Essayez une salade de mouron ou un pesto de mouron.

 

Vous l'avez compris :  La Stellaire est une plante polyvalente!

Identifier le mouron 

La Stellaire est une plante herbacée à croissance faible qui, dans les bonnes conditions, forme un épais tapis sur le sol. Elle prospère dans des conditions fraîches et humides et pousse facilement dans un sol perturbé mais en tant que plante bio indicatrice, elle vous montre une terre riche et équilibrée . Cette plante disparaît petit  à petit aux chaleurs de l'été puis revient vers l'automne quand les températures sont plus douces . 

 

En regardant la fleur de Stellaire, on observe 10 pétales , mais elle a  techniquement seulement cinq pétales avec une fracture profonde au milieu de chaque pétale. Le nom du genre Stellaria , signifie comme une étoile...En générale enfouie dans les hautes herbes , ses petites fleures apparaissent telles de petites étoiles dans l'ombre des herbes !


Cependant, le meilleur trait distinctif du mouron est à voir avec une loupe botanique . Jetez un oeil très près de la tige de mouron et vous verrez une rangée de petits poils qui poussent le long d'un côté de la tige. 

Espérons que ces traits botaniques peuvent vous aider à identifier le mouron. Rappelez-vous de toujours être sûr à 100% sur l'origine d'une plante avant de l'utiliser en interne ou en externe. Si vous doutez sur l'identité d'une plante, renseignez-vous  au près de quelqu'un de local qui connait bien ces plantes pour confirmer. .

 

 

Comment récolter le mouron...

La stellaire est bonne quand elle est encore jeune , avant la floraison ou juste en bouton. Une fois montée en graine elle est filandreuse et moins agréable à utiliser. Cette petite plante au système racinaire fragile et traçant, ne peux être cueillie à la main .

 

Munissez vous de ciseaux et coupez une dizaines de centimètres sur les extrémités de la tige .Laissez bien les tiges et feuilles de base afin que la plante reprenne correctement et qu'elle se densifie . 

Réussir votre huile de mouron pour un baume très efficace 

La Stellaire est une plante très humide, ce qui signifie qu'elle a une teneur élevée en eau quand elle est fraîchement cueillie. Infuser des herbes avec une teneur élevée en eau dans l'huile peuvent ajouter de l'eau à l'huile, ce qui peut amener à rancir votre huile ou votre baume plus rapidement.

 

Afin d'avoir le meilleure baume de mouron, nous avons besoin de sécher un peu les plantes . Cependant, voici la partie la plus difficile : le mouron est meilleur quand il  est frais . Le casse-tête!

 

Voici ce que je fais avec des plantes qu'il vaut mieux utiliser en  frais ( pour un maximum de principes actifs)

quand j'ai besoin de réduire la teneur élevée en humidité ...

 

Tout d'abord, je récolte la plante et je la laisse flétrir toute la nuit. Le matériel végétal va perdre beaucoup de son humidité, mais il ne sera pas totalement sec. Puis je vais utiliser la méthode de l'huile chaude pour extraire la plante dans l'huile. Ce processus chauffe doucement et aidera à chasser toute trace d'humidité qui pourrait gâcher l'huile. 

 

Fabriquer un super baume avec une plante délicate !

Ce baume apporte apaisement et hydratation  aux tissus enflammés et secs.

 

Appliquez ce baume  de mouron sur les piqûres d'insectes, les éruptions cutanées enflammés , nettoyer les plaies, l'érythème fessier, ou toute autre démangeaisons de la peau.

 

La lavande en option ( Lavandula angustifolia ) cette huile essentielle est aussi merveilleuse pour les mêmes conditions, donne à  la pommade une odeur agréable, et aide également  à la conservation par ses propriétés anti fongiques et antibactériennes .

 

Cette recette donne un baume doux et tendre. Si vous prévoyez de stocker celui-ci dans un endroit chaud, ajoutez de la cire d'abeille pour l'aider à se solidifier davantage ( Jusqu'à 60 grammes de cire d'abeille pour 1 tasse d'huile) .

 

De quoi vous aurez besoins ?

  • 2 grandes poignées de mouron frais,
  •  1 1/4 tasse d'huile d'olive,
  • environs 30 g de cire d'abeille naturelle,
  • 30-50 gouttes d'huile essentielle de lavande (facultatif)

Préparation de la veille : Coupez le mouron frais finement et placez le en une couche mince sur une planche à découper ou une plaque à biscuits. Laisser faner pendant 12-24 heures.


Le lendemain : Ajoutez le mouron flétri à l'huile d'olive . Vous obtiendrez les meilleurs résultats s'il y a à peu près une quantité égale de mouron à l'huile d'olive, ce qui signifie que lorsque vous combinez les deux , il n'y a pas beaucoup d'huile supplémentaire par rapport au mouron et vice versa.

 

Placez le mouron et de l'huile d'olive dans un blinder. Mélanger pendant 15-20 secondes ou jusqu'à ce que le mélange soit homogène. (Cette nouvelle action brise les parois cellulaires, en aidant le processus d'extraction. (Cependant, cette étape peut être ignorée.)

 

 

 

Placez le mélange de mouron et  d'huile d'olive dans la partie supérieure d'un bain-marie, ou placez le dans un bol au-dessus d'une casserole remplie de 10 cm  d'eau environs.

Porter l'eau à ébullition, puis réduire en laissant  mijoter. Remuez l'huile de temps en temps et continuez jusqu'à ce que l'huile soit très chaude au toucher. Éteindre le feu et laisser le mélange reposer pendant plusieurs heures.

 

Répétez ce processus (réchauffage et laisser refroidir) plusieurs fois dans un délai de 24 à 48 heures pour extraire complètement la matière végétale dans l'huile.

 

Tout au long de ce processus, ne laissez pas l'huile fumer ou que le matériel végétal commence à " frire" et devenir croustillant - vous avez seulement besoin d'avoir une huile chaude pour extraire les principes actifs du  matériel végétal. Lorsque le mouron a bien infusé dans l'huile, celle-ci aura pris une belle couleur verte.

 

Ne couvrez pas votre récipient durant toutes les chauffes pour que l'évaporation puisse également se faire jusqu'au bout du processus ( mettez éventuellement une gaz de coton pour éviter les poussières ) .

 

 Après 24-48 heures, filtrez l'huile  du mouron à travers une double couche de tissu à fromage ou une gaz de coton.

Mesurez 1 tasse de l'huile infusée. (Vous pouvez ajouter un peu plus d'huile  pour un baume plus hydratant ). Si vous ne disposez pas d'une tasse d'huile, ajouter un peu d'huile d'olive clair pour faire la différence. 

 

Faites fondre la cire que vous aurez préalablement mise en copeaux ( si c'est un pain de cire) , la fonte sera plus rapide .

 

Mélangez la cire à l'huile lorsque qu'ils ne sont plus très chauds. Mélangez bien et versez le liquide dans vos contenants . 

 

Laissez refroidir votre baume : si vous constatez qu'il est trop mou, refaites fondre au bain marie et rajoutez un peu de cire .

 

Fermez et étiquetez , vous pourrez conserver votre baume au moins un an dans un endroit sans écarts de températures .

Maintenant, nous aimerions entendre parler de vous !

Utilisez- vous le mouron ? 

 

Avez-vous une recette de pommade préférée à partager ? 

 

Laissez votre commentaire ci-dessous ... 

 

                                                                                                                Valérie Stoll , EDH 2016

Vous démarrez avec les plantes et vous ne savez pas par où commencer ? le Kit de l'Herboriste vous rendra la tâche facile !

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Quoi de neuf ?

Formations 

Modules complets

 

Soigner ses proches avec les plantes.

 

Les plantes au féminin

 

Devenir herbaliste

 

Devenir naturopathe

 

Devenir conseiller en produits phytothérapeutiques 

 

Stages 2018

 Le Kit de l'Herboriste



Formation plantes médicinales Bretagne

©Ecole des Herbes/Les jardins de Koantiz, tous droits réservés 2018,   

contact@ecoledesherbes.org                                                                                

Tel: 09 51 52 02 73