Pour une utilisation optimum des plantes médicinales 

Une plante est un être vivant  aussi complexe que peut l'être l'humain. Avant d'utiliser une plante particulière, recueillez le plus d'informations possibles sur cette plante avant de la consommer à des fins thérapeutiques . Prenons conscience qu'une plante est une entité complète : elle n'est pas seulement une association de molécules organiques comme veut le faire entendre la science moderne.Même en connaissant quelques'uns de ses constituants chimiques, nous ne connaissons pas leurs interactions parfaitement . Les anciens n'avaient pas à leur portée des laboratoires avec des équipements complexes leur permettant d'isoler les principes actifs et ne pouvaient les tester individuellement ; ils se basaient sur l'observation des effets qu’entraîne l'utilisation des plantes médicinales et ne tenaient aucuns compte des données de la médecine .

Vivre avec les plantes médicinales

Aujourd'hui beaucoup de gens se tournent vers cette manière de se soigner, une tendance devenant petit à petit un mode de vie :  les raisons sont nombreuses et souvent très différentes d'une personne à l'autre .

Certains veulent aller à la sources de leur problème de santé et ne veulent pas se contenter de soigner que les symptômes , d'autres veulent éviter ou arrêter les effets secondaire d'une médication chimique et d'autres encore veulent être plus autonomes dans leur façon de se soigner et désirent se rapprocher d'avantage de la nature ...

Pourquoi les plantes n'ont pas forcement l'effet voulu ? 

 L' approche empirique des anciens  à permis de constater qu'il ne faut pas attendre d'être très malade pour se soigner avec les plantes : celles-ci ne sont pas aussi puissantes dans leur action que les médicaments auxquels nous sommes habitués, il vaut mieux commencer à les prendre dès qu'un déséquilibre se fait sentir ... d'autres conditions peuvent jouer sur l'efficacité des plantes : 

  • Elles ont trop ventilé , trop vielles et leurs propriétés actives ont diminué ( les plantes en feuilles ou fleurs se conservent 1 an maximum ).
  • Elles ont été récoltées à la mauvaise période de croissance ou mauvaise saison.
  • La plante à été mal identifiée et n'a donc pas les propriétés escomptées .
  • La partie de la plante utilisée n'est pas la bonne ( utiliser des feuilles au lieu de la racine par exemple).
  • Elles sont contaminées par les pesticides, herbicides ou autres contaminants.
  • Elles ont subi un séchage inadéquate. 
  • Le temps d'infusion ou le dosage est inapproprié.
  • La durée du traitement est trop courte.
  • Une tisane composée de plusieurs plantes mal formulées ( tanins et alcaloïdes par exemple).
  •  Le régime de la personne et la plante sont en conflit ( ex: ginseng + café = palpitations).
  •  Réactions imprévues suivant l'individu ( la valériane peut donner des insomnies pour certains alors qu'elle aide au sommeil de façon courante)
  • La plante choisie ne convient pas au problème identifié ou aggrave certains symptômes . 
  • La plante a été prise trop longtemps et il y a accoutumance .
  • Il y a un problème au niveau de la digestion, mauvaise assimilation.

L'importance du dosage

Doser une infusion n'est pas chose simple : d'autant plus si nous utilisons une composition de plusieurs plantes . 

Elles sont en général synergiques, c'est à dire que dans un bon mélange, les plantes tendent à augmenter l'effet des unes des autres . 

Certains herboristes donnent leur dosage en fonction du poids  mais l'expérience nous démontre que chaque personne, adulte ou enfant, a ses propres réactions ( des fois imprévisibles ) à chaque plante.

Donc le dosage va varier selon l'âge de l'enfant ou de l'adulte, sa constitution ( de type rachitique ou plutôt costaud) et la sévérité ( aiguë ou chronique ) de la maladie . Ensuite vient une observation accru des résultats attendus pour éventuellement approprier le dosage à la situation, ou déceler une réaction inappropriée à une ou l'autre plante. 

Attention : il ne s'agit pas de jouer aux apprenti sorcier mais bien d'appréhender la personne et son mal de façon holistique ( dans sa globalité , avec ses antécédents médicamenteux et ses faiblesses constitutionnelles  )  afin de lui proposer les pantes qui lui correspondent le mieux . 

Qualité des plantes

Pour avoir de bons effets et une meilleure qualité de soins grâce aux plantes, celles-ci doivent être irréprochables en terme de qualité et chaque étape est importante : de la production au séchage , en passant par la cueillette, la plante est choyée, observée, surveillée à chaque étape, d'autant plus si vous êtes votre propre producteur.

Si vous êtes amené à acheter vos plantes dans un commerce ou chez un producteurs, plusieurs critères vont guider vos achats :

- La provenance de préférence locale et certifiées bio ou issues d'une agriculture au naturel, sans pesticides . 

- la couleur doit être proche de la plante fraîche ( pas de tâches, de noirceurs etc...), gage de bonnes conditions de séchage. 

- La date de consommation ne doit pas dépasser 1 an.

- Si vous avez la possibilité de tester le touché, constatez qu'elle est bien sèche et craque sous la pression des doigts . 

- Une bonne odeur de plantes à l'ouverture du sachet ( si ce n'est pas le cas, il y a eu macération à un moment donné du à une reprise d'humidité ou mise en sachet trop tôt. Dans ce cas jetez le contenu car vous risquez au mieux de ne pas avoir les effets voulus pour vous soigner , au pire une intoxication aux champignons microscopiques présents à la surface de la plante .


 

                                                                                                                          Valérie Stoll, 2015

 

Complétez la leçon avec   "Bien sécher ses plantes ""Les éléments actifs de plantes", " Dosage

 

 

                                                                                                 

 

Sources : 

Caroline Gagnon et Anne Vastel, Flora médicina ,2010

Photos:

Valérie Stoll

Écrire commentaire

Commentaires: 0

Quoi de neuf ?

Formations 

Modules complets

 

Soigner ses proches avec les plantes.

 

Les plantes au féminin

 

Devenir herbaliste

 

Devenir naturopathe

 

Devenir conseiller en produits phytothérapeutiques 

 

Stages 2018

 Le Kit de l'Herboriste



Formation plantes médicinales Bretagne

©Ecole des Herbes/Les jardins de Koantiz, tous droits réservés 2018,   

contact@ecoledesherbes.org                                                                                

Tel: 09 51 52 02 73